Get Adobe Flash player

Bénéficier de la formation Professionnelle

A ceux qui prétendent que la formation est coûteuse,
Demandez-leur le prix de l’ignorance
Abraham Lincoln

La formation professionnelle, Un droit tout au long de la vie

La formation. Pour qui ? Pourquoi ?
  • Vous êtes salarié
    Pour compléter vos compétences
    Pour accéder à un niveau supérieur de qualification
    Pour être à jour de l’actualité juridique

  • Vous êtes demandeur d’emploi
    Pour changer de branche professionnelle ou de métier.
    Pour acquérir des compétences nouvelles.
    Pour me singulariser sur le marché de l’emploi.

  • Vous êtes dirigeant d’entreprise
    Pour maîtriser vos choix.
    Pour être autonome dans vos prises de décision.
    Pour pouvoir agir en confiance.

  • Vous êtes créateur d’entreprise
    Pour bien choisir le mode d’exercice de votre activité : entreprise individuelle ou société.
    Pour bien choisir votre société et en comprendre les conséquences sociales, fiscales et administratives.
    Pour débuter une activité avec intelligence et anticipation.

Code du travail, Art. L900-1

« La formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale. Elle comporte une formation initiale et des formations ultérieures destinées aux adultes et aux jeunes déjà engagés dans la vie active ou qui s'y engagent. Ces formations ultérieures constituent la formation professionnelle continue. La formation professionnelle continue a pour objet de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel et à leur promotion sociale. Elle vise également à permettre le retour à l'emploi des personnes qui ont interrompu leur activité professionnelle pour s'occuper de leurs enfants ou de leur conjoint ou ascendants en situation de dépendance. L'Etat, les collectivités locales, les établissements publics, les établissements d'enseignement publics et privés, les associations, les organisations professionnelles, syndicales et familiales, ainsi que les entreprises, concourent à l'assurer……»


La formation, comment ?
Le droit à la formation professionnelle tout au long de la vie est aujourd’hui reconnu, consacré et mis en œuvre par un important dispositif.
Si les modalités de prise en charge varient selon que vous êtes salarié, dirigeant d’entreprise ou demandeur d’emploi, il existe nécessairement une voie permettant de donner suite à votre souhait.
Nous sommes à votre disposition pour construire votre projet, identifier vos interlocuteurs, solliciter votre organisme paritaire financeur, déterminer la meilleure formation.


La formation, dans quel cadre ?

Le DIF – Votre formation peut intervenir dans le cadre du Droit individuel à la formation (DIF). En cette hypothèse votre projet est en autonomie complète par rapport à votre employeur lequel ne peut refuser qu’une fois votre départ en formation.
- Concrètement : le DIF c’est un droit à 20 h de formation par an cumulable sur 6 ans (soit 120h maximum en 1 fois). La mise en œuvre du DIF relève du salarié. Le DIF est en principe transférable en cas de licenciement et est accessible aux salariés travaillant à temps partiel.
- Documentation : Loi n° 2004-391 du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social

Le plan de formation – Votre formation peut également s’inscrire dans le cadre du plan de formation élaboré par l’employeur. En cette hypothèse, le projet de formation est étroitement lié à votre activité professionnelle et ressort prioritairement d’un choix de votre employeur.
- Concrètement : le plan de formation relève du choix de votre employeur établis après le recensement des besoins.
- Documentation : Code du travail, art. L900-2, L930-1, L932-1, L 950-1

Le CIF – Votre formation peut enfin procéder du congé individuel de formation (CIF). Il s’agit là d’un projet s’inscrivant sur le moyen terme et impliquant un vrai changement de parcours.
- Concrètement : le CIF octroi au salarié un droit d’absence à son initiative et sans qu’il soit besoin d’obtenir l’accord de son employeur. Le contrat de travail est suspendu et le salarié peut même durant son CIF suivre une formation dans le cadre du plan de formation. Le CIF peut avoir pour but : d’accéder à un niveau supérieur de qualification, de changer d'activité ou de métier, de perfectionner des connaissances dans le domaine culturel ou social, de se préparer à l'exercice de responsabilités associatives bénévoles, de préparer ou passer un examen.
- Documentation : Code du travail, art. L931-1